Réglementations et lois pour faire voler un drone à Bali and en indonésie

Hey ! Bienvenue sur notre guide officiel à propos des lois et restrictions pour faire voler un drone à Bali, et travers toute l’indonésie. Les lois sont séparées en deux catégories suivant si vous volé pour un usage privé et récréatif ou si vous êtes un professionnel volant dans un but lucratif.

Pour quel type d’activité allez-vous utiliser votre drone ?

Utilisation privé et amateur

(categorie 1)

Cool ! Tout est prêt pour votre voyage : vous avez les tickets, passports, crême solaire, mais avant de fermer votre valise quelques questions se bousculent dans votre tête :

Puis-je prendre emmener/prendre mon drone à Bali?
Est-ce authorié de voler en indonésie malgré que je suis étrangé?
Comment transporter mon drone et les batteries?
Et à propos des lois?

 

La réponse est…

OUI !! Vous pouvez emmener votre drone à Bali et en indonésie.

Mais !! vous allez avoir le devoirs de respecter quelques règles et restrictions durant le transport et aussi sur place : sur le territoire indonésien.

Etape 1 : Le transport. Comment transporter votre drone et vos batteries jusqu’à bali ?

La plupart des compagnies aériennes sont strictes sur un point: CHAQUE batterie doit être avec vous dans votre bagage à main en cabine, et non dans votre bagage en soute. Certaines compagnies demandent de transporter les batteries détachées du drone et à l’intérieur d’un étui anti-feu (également appelé lipo safe) afin d’éviter tout incendie pendant le vol dans le cas où les batteries exploseraient (si si vous avez bien lu, elles peuvent exploser). Essayez de vider vos batteries à environ 30% avant votre vol afin de réduire les risques d’incendie. Quoi qu’il en soit, même si la compagnie aéerienne ne demande pas l’utilisation d’un étuis anti-feu, il est préférable de l’utiliser pour plus de sécurité. Le prix de ce type de pochettes est compris entre 5€ et 20€. Il est facile d’en trouver sur Amazon ou n’importe quel autre magasin en ligne comme studiosport.fr. Le drone sans batterie peut être placé dans les bagages en soute ou avec vous en cabine.

Les batteries du drone sont autorisées dans les avions mais toutes les compagnies ont des règles différentes pour le transport des batteries à bord. Si votre drone est une sorte de drone “grand public” comme DJI, Gopro, Parrot etc … normalement, toutes les batteries sont acceptées. Mais si votre drone est “fait maison”, veillez à respecter la limite de puissance imposée par la compagnie aérienne et à protéger l’extrémité des câbles avec du ruban adhésif. Veuillez trouver votre compagnie aérienne ci-dessous et vérifier les recommandations. Si vous connaissez déjà les règles, vous pouvez passer à l’étape 2

Info

Certains pays, comme l’Inde, interdisent de quitter le pays avec un drone. Lisez bien les lois de votre pays avant d’apporter votre matériel avec vous grâce à cette map google: https://goo.gl/oX9LG3

Air France
Air France

PDF
Emirates
Emirates

PDF
Eva Air
Eva Air

Garuda
Garuda

KLM
KLM

Lion Air
Lion Air

Lufthansa
Lufthansa

PDF
Qatar Airways
Qatar Airways

Singapor Airlines
Singapor Airlines

Swiss
Swiss

PDF
Thai Airways
Thai Airways

Si vous souhaitez plus d’informations sur la méthode pour emballer vos batteries, nous vous invitons à regarder cette vidéo:

Étape 2: piloter un drone à Bali

Enfin! vous êtes arrivé après quelques heures de vol et vous commencez à transpirer, oui, c’est normal, bienvenue à Bali 🙂 et félicitation, vous verrez, la vie ici est incroyable.

La bonne chose est que vous n’avez besoin d’aucun permis ou licence si vous volé pour votre propre compte et sans but commercial. Les utilisations récréatives relèvent de la catégorie 1, les professionnels de la catégorie 2. “Drone” est le nom usuel d’un système UAV (véhicule aérien sans pilote). Certains documents techniques utilisent uniquement UAV pour désigner un drone.

Avant de piloter votre drone, prenez note des différentes règles:

  • Le poids du drone est de 2 kilogrammes maximum (voir ci-dessous)
  • Ne volez pas à plus de 150 mètres du sol
  • Avoir au moins 18 ans
  • éloignez-vous des foules et des véhicules (minimum 30 mètres)
  • éloignez-vous de la zone de profit: 500 mètres (camp militaire etc …)
  • rester à l’écart de l’espace aérien de l’aéroport (15 km minimum)
  • Ne pas utiliser plus d’un drone à la fois
  • Ne pas utiliser le drone sous l’influence de drogues et d’alcool
  • Vitesse maximale de 161 km / h
  • Éloignez-vous du nuage (150 m au-dessous et à 600 m)
  • Visibilité minimale de 4,8 km
  • Volez à partir d’un point fixe, n’utilisez pas le drone depuis une voiture par exemple
  • Ne vole que pendant la journée, ne vole pas la nuit.
  • Ne survolez pas les temples (voir ci-dessous nos conseils)

Cas particulier: si votre drone pèse plus de 2 kg ou si vous souhaitez voler plus de 150 m ou à proximité d’une zone rentable, vous devez avoir au moins 20 ans et obtenir un permis spécial délivré par le ministère des Transports. Pour cela, vous pouvez contacter:

La direction générale de l’aviation civile:

Airnav:

Si vous avez des doutes sur le besoin d’un permis (ou non), lisez le guide du cabinet d’avocats HPRP.

Envie de connaître les lois en vigueur dans les autres pays? Visitez le site drone-made.com

Maintenant, vous connaissez le plus important pour piloter un drone pour un usage privé. Facile non? Mais nous allons vous donner quelques conseils pour améliorer votre expérience et éviter les mauvaises surprises. Si cela vous suffit déjà, n’oubliez pas de laisser un commentaire au bas de cette page, nous l’apprécions vraiment.

Veuillez suivre le guide …;)

Zones restreintes

Le site Web app.airmap.io a répertorié toutes les zones restreintes et interdites. Ce pourrait être un excellent outil si vous ne savez pas si vous vous trouvez dans une zone restreinte. Bali est très conviviale pour les drones, alors même si vous souhaitez voler dans une zone violette (voir ci-dessous), respectez les règles ci-dessus et tout ira bien.

  • violet = espace aérien restreint
  • orange = espace aérien de l’aéroport

Nos conseils

Ne survolez pas les temples

La culture et la religion sont très fortes en Indonésie, c’est pourquoi il est de votre devoir d’adapter votre comportement et vos habitudes aux règles locales.

Les temples, appelés “Pura” ou “Candi” en indonésien, sont sacrés et très respectés par la population locale. Le non-respect des lieux de culte vous exposera à de sérieux problèmes.

C’est vrai, il est tentant de survoler un beau temple et de prendre LA photo de votre voyage … mais c’est également interdit si vous n’obtenez pas l’approbation du responsable du temple.

Certains temples comme “Pura Uluwatu” ne permettent pas de faire voler un drone, et d’autres temples, tels que “Tirta Ganga Water Palace” ou “Tanah Lot” permettent de faire voler un drone en échange d’un don (environ 500 000 IDR). . Assurez-vous de demander la permission avant de decoller, pour éviter tout problème ou malentendu.

Respecter la vie privée et voler en sécurité

Bali est aussi un endroit paisible où les gens viennent pour se détendre et rester dans un espace calme. Ne dérangez personne en survolant une propriété privée ou un hôtel sans autorisation. Il est préférable de demander la permission d’abord, plutôt que d’avoir des problèmes avec la police ou les gens.

Certains endroits célèbres, comme Tegalalang (terrasses de riz près d’Ubud), sont un paradis pour les drones, mais c’est également très fréquenté pendant la haute saison, alors gardez à l’esprit que les drones ne sont pas des jouets et peuvent faire très mal au cas où ils tombent sur quelqu’un.

Ne volez pas sans réflechir et essayez d’imaginer la position de l’autre. Si vous pensez “Je n’apprécierai pas si c’était moi” Ne le faites pas!

Ne pas exposer votre matériel à des températures élevées

A Bali, la température moyenne est de 32 ° C à 34 ° C. La température à l’intérieur d’une voiture au soleil peut atteindre les 50 ° C en seulement 20 minutes et 80 ° C en 1 heure. Ne laissez donc jamais les batteries de votre drone dans une voiture ou sur la plage au soleil. Les batteries sont très sensibles aux températures élevées et peuvent facilement gonfler à cause de l’évaporation du gaz. Si votre batterie est gonflé, arrêtez de l’utiliser, il est maintenant dangereux de s’en servir. Essayez de contacter votre revendeur si vous êtes toujours sous garantie … ou achetez-en une nouvelle.

Il est également important de laisser refroidir vos batteries avant de les recharger. Les nouvelles batteries sont équipées d’une protection contre la surchauffe, mais les lipo classique ne sont pas protégée.

Choisir la bonne heure

La lumière à Bali est très forte. Après 10 heures du matin, le soleil est déjà haut et la lumière très puissante. C’est pourquoi il n’est pas facile d’obtenir le meilleur résultat car la différence de contraste entre les zones d’ombre et ensoleil est très grande. Pendant la période de 10h à 15h, la température et luminosité est élevée et il sera difficile de voir l’image sur votre écran. Un pare-soleil pourrait être une bonne option, comme celui-ci:

Notre conseil est de voler avant 10h et après 15h30. Ainsi, vous obtiendrez de meilleur résultats. Sinon, si vous souhaitez toujours voler en milieu de journée, vous pouvez améliorer vos prises de vues avec un filtre d’objectif. Les filtres sont essentiels si vous souhaitez donner une apparence cinématique à vos vidéos et à vos photos.

Une autre astuce consiste à filmer en DLOG ou avec un paramètre de contraste faible dans l’onglet “style” dans les paramètres vidéo. Ainsi, votre vidéo semblera plus plate, mais vous ne perdez pas trop de détails dans les ombres ou dans les zone claire. C’est également préférable pour la post-production;) (Voir la vidéo ci-dessous)

Vérifiez le ciel avant votre vol

Avant chaque vol, vérifiez visuellement autour de vous s’il n’y a pas de danger dans le ciel. SOYEZ PRUDENT AUX CERFS-VOLANTS !! Entre juin et août, les balinais organisent un concours pour élire le roi des cerfs-volants: Nagaraja. Durant cette période, des centaines de cerfs-volants survolent Bali, dont certains sont très hauts et éloignés du propriétaire. Les cordes sont très dangereuses et, par expérience, nous savons que les cordes ne seront pas coupées par le drone.

Aussi, n’oubliez pas que vous n’êtes pas le seul à piloter des drones, alors essayez de garder un œil sur votre drone et autour de votre drone pendant vos vols.

Décoller et atterrir d’un endroit dégagé

Bali est une île volcanique. Tout le sol est chargé de fer et de particules magnétiques. Si vous décollez directement du sol, toute la poussière restera collé sur les aimants à l’intérieur du moteur ou restera bloquée dans le ventilateur de votre drone (principalement pour le Mavic Air). Notre conseil est d’utiliser un pad d’atterrissage pour éviter tout dommage sur votre drone ou si vous avez assez de compétences ou si quelqu’un qui peut vous aider, préférez décoller de votre main.

Vérifiez votre drone et vos réglages

Avant chaque vol, vérifiez si votre drone ne présente pas de dommages, vérifiez si les hélices ne présentent partie éraflée ou cassée. Si oui, n’hésitez pas à la remplacer, même le défaut semble petit. Sinon, voici une liste d’ateliers pouvant réparer votre drone.

Vérifiez tous vos réglages de votre drone: état de la boussole, retour à l’altitude d’origine, mode de vol (sport, GPS, atti), état du capteur (évitement d’obstacles, positionnement visiuel). Assurez-vous d’obtenir le dernier firmware pour votre drone et que la base de données des zones d’interdiction de vol est à jour. Pensez à calibrer la boussole si vous volez à un endroit différent.

Professionnel

(categorie 2)

Bienvenue à Bali messieurs

Bonjour les pros, et ravi de vous voir venir à Bali (ou en Indonésie) Je pense que vous ne serez pas déçu, l’Indonésie est une grande source d’inspiration et il est assez facile d’obtenir de belle prises de vues en raison des incroyable paysages et de la culture traditionnelle. Nous supposons que vous savez déjà comment transporter votre matériel et vos batteries et que vous avez déjà les bonnes pratiques en matière de pilotage de drones. Les règles ne sont pas vraiment différentes de celles des autres pays. Les drones sont assez nouveaux en Indonésie, alors ne soyez pas surpris si certaines autorités ne sont pas très au courant des lois et ne peuvent pas répondre à vos questions.

Avant d’acheter votre billet, assurez-vous d’obtenir tous les permis, car certaines procédures peuvent nécessiter plusieurs mois pour être approuvées en fonction de votre projet. Si vous avez besoin d’aide, vous pouvez nous contacter. Le non-respect de la loi peut vous exposer à une peine pouvant aller jusqu’à 5 000 000 IDR et à trois ans de prison.

Etapes professionnelles :

Étape 1: Obtenir les permis

Pour obtenir les permis (uniquement pour les drones), vous devez contacter la DGCA (Direction générale de l’aviation civile, également appelée DGTA) ou airnav. Pour cela, vous aurez besoin de:

  • Assurance valide
  • but de vos vols, lieux, horaires et informations sur les drones
  • Licence de pilote (facultatif mais recommandé)
  • Une lettre de votre client expliquant qu’il a choisi vos services pour le projet et les détails du projet. (Si vous êtes à l’origine du projet, expliquez simplement le but de votre projet)

Vous devez envoyer tous les détails à l’une de ces succursales:

La direction générale de l’aviation civile:

Airnav:

Si vous avez des doutes sur le besoin d’un permis (ou non), lisez le guide du cabinet d’avocats HPRP.

Étape 2: transport du matériel

Nous supposons que vous savez déjà comment transporter votre matériel et vos batteries, mais jetez un œil à cette section pour vous rappeler les meilleures pratiques et obtenir les détails pour votre compagnie aérienne: Emballage des Batterie et règles des compagnies aériennes 

Étape 3: Suivez les règles indonésiennes

Avant de piloter votre drone, prenez note des différentes règles:

  • Le poids du drone est de 2 kilogrammes maximum (voir ci-dessous)
  • Ne volez pas à plus de 150 mètres du sol
  • Avoir au moins 18 ans
  • éloignez-vous des foules et des véhicules (minimum 30 mètres)
  • éloignez-vous de la zone de profit: 500 mètres (camp militaire etc …)
  • rester à l’écart de l’espace aérien de l’aéroport (15 km minimum)
  • Ne pas utiliser plus d’un drone à la fois
  • Ne pas utiliser le drone sous l’influence de drogues et d’alcool
  • Vitesse maximale de 161 km / h
  • Éloignez-vous du nuage (150 m au-dessous et à 600 m)
  • Visibilité minimale de 4,8 km
  • Volez à partir d’un point fixe, n’utilisez pas le drone depuis une voiture par exemple
  • Ne vole que pendant la journée, ne vole pas la nuit.
  • Ne survolez pas les temples (voir ci-dessus nos conseils)

Cas particulier: si vous souhaitez voler plus de 150 m ou à proximité d’une zone rentable, vous devez avoir au moins 20 ans et obtenir un permis spécial délivré par le ministère des Transports mentionné ci-dessus.

Étape 4: Faire de belles prises de vues

C’est tout !! Si vous respectez les 3 premieres étapes, tout ira bien! Et vous pourrez profiter de Bali et de votre tournage à 100%. J’espère que ce guide vous a aidé et n’oubliez pas de lire nos conseils. Nous avons joint toute la documentation officielle ci-dessous, alors si vous êtes courageux, n’hésitez pas. Et laissez un commentaire au bas de cette page, nous l’apprécierons.

Documents officiels

Drone Regulation PM47
Tahun 2016
Drone Regulation PM47 Tahun 2016
(Bahasa)
PDF
General Operating & Flight Rules
CASR Part91 amdt2
General Operating & Flight Rules CASR Part91 Amdt2
(English)
PDF
Regulation of UAV PM180
Tahun 2015
Regulation of UAV PM180 Tahun 2015
(Bahasa)
PDF

Source et autres liens:

Comments
  • Arnaud Denisot
    Répondre

    Merci à tous d’avoir consulté notre guide, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire !

Leave a Comment